Huiles essentielles et chat : pourquoi sont-elles toxiques ?

L’ huile essentielle est très bénéfique, mais on ne peut pas l’utiliser de la même façon  sur les animaux et sur les humains. Depuis le boom du BIO, l’aromathérapie est pratiquée depuis plusieurs années sur les animaux, mais des études récentes ont prouvé que l’utilisation d’huile essentielle sur un chat est toxique sur le long terme. Pourtant l’on trouve encore des recettes contre les puces pour « chien et chat » à base de tea tree. Même si un commerçant vous prétend le contraire, ne pas appliquer  d’huile essentielle sur votre animal.

 

Chat et molécules

Contrairement à un humain, chien ou chiot, le chat ne peut pas métaboliser les molécules d’une huile essentielle.  Ceci provoque une accumulation des toxines dans son organisme, car il est incapable d’éliminer les huiles au fur et à mesure.  En effet son foie est différent, un arôme puissant comme celui d’une huile essentielle est intolérable pour son corps, et se transforme en toxique avec le temps. De plus à cause de sa peau très fine, lors d’une application cutanée l’huile passe très vite dans son sang.

Huiles agressives et conséquences

Les huiles essentielles les plus toxiques sont celles contenant du phénol et les suivantes : huile de menthe poivrée, huile de citron, huile de lavande, melaleuca, l’huile de tea tree,  l’huile d’écorce de cannelle, l’huile de Wintergreen, l’huile de thym et l’huile de bouleau. L’utilisation de l’aromathérapie sur votre chat est dangereuse. Des symptômes graves ont été observés comme des problèmes de peau,  des troubles hépatiques conduisant à des vomissements, des étourdissements, maladresse, perte d’appétit, immunité réduite.  Selon la résistance du chat, il développera de gros problèmes de santé, une forte anxiété, un stress permanent, ou le décès. Même une seule goutte d’huile diluée ou non peut troubler son équilibre immédiatement, des changements sont à craindre, physiologiques, et psychologiques.

Prévention et des substituts aux huiles essentielles

Il ne faut pas laisser un chat dans une pièce ou se trouve un diffuseur d’huiles essentielles. Toujours lui laisser la possibilité d’aller dans une pièce neutre sans traitement aromathérapique de l’air. Le traitement des endroits ou le chat a l’habitude de dormir (coussins, canapé en tissu…) est déconseillé, il risque de récupérer des molécules sur son poil qui seront inhalées lors de sa toilette. Les huiles essentielles peuvent être remplacées par des hydrosols (avec avis vétérinaire). Même s’ils sont dérivés des huiles essentielles, les hydrolats sont juste des sous-produits qui sont beaucoup plus sûrs que forts. Le chat peut les tolérer, ils ne sont pas toxiques. Ils peuvent être utilisés en spray pour désodoriser, lutter contre les puces,  et tiques.

Respectons la santé naturelle de nos animaux, l’utilisation de produits superflus n’est pas une nécessité. Demander toujours conseil à votre vétérinaire avant d’utiliser un produit sur votre animal de compagnie.

 

Share this:
Share this page via Email Share this page via Stumble Upon Share this page via Digg this Share this page via Facebook Share this page via Twitter
This entry was posted in Accueil articles, Actu du BIO/Conseils and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Huiles essentielles et chat : pourquoi sont-elles toxiques ?

  1. Wiloooo says:

    Bonjour,

    j’ai une question pour la litière on peut utiliser deux gouttes d’huiles essentielles pour purifier et que cela fasse une odeur agréable, je l’ai testé sur la litière de mon chat et il n’a rien dit, puis-je continuer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>